Imprimer

Laudato Si ' Chapitre 4        Une écologie intégrale.

 

En utilisant l’expression d’Écologie Intégrale le Pape François a voulu faire comprendre que tout est lié dans cette réflexion qui prend en compte les dimensions humaines sociales et environnementales.


    Il justifie cette vision globale en précisant que « l’analyse des problèmes environnementaux est inséparable de l’analyse des contextes Humains, Familiaux, de travail, urbains et de relations de chaque personne avec elle-même qui génère une façon déterminée d’entrer en rapport avec les autres et avec l’environnement ».


    En effet la création n’a-t’elle pas été conçue pour que les « Êtres Humains soient au centre des préoccupations relatives au développement durable » dans un équilibre harmonieux avec tout ce qui vit sur la terre.


    Le regard nouveau porté sur l’écologie va modifier, pour un certain nombre de personnes, l’approche du devenir de la planète. A l’image parfois controversée que certains ont pu donner de l’idée de protéger la nature, le Pape nous rappelle que l’écologie humaine est inséparable de la notion de bien commun. L’économie est-elle au service de l’homme. Cette défense de l’environnement concerne également les générations futures, car la terre « est un prêt que chaque génération reçoit et doit transmettre à la génération future ». Il en découle que l’on ne peut pas parler de développement durable sans une solidarité intergénérationnelle.


    Après avoir démontré la nécessité d’une vision intégrale de l’écologie le Pape François invite tous les Hommes à s’interroger sur les questions fondamentales de leur raison d’être.

POUR QUOI PASSONS-NOUS EN CE MONDE ?
POUR QUOI VENONS-NOUS À CETTE VIE ?
POUR QUOI TRAVAILLONS- NOUS ET LUTTONS NOUS  ?
POUR QUOI CETTE TERRE A-T-ELLE BESOIN DE NOUS. ?

 

    Gérard NICOLAS